Des Portraits pour La Vie

Par Miki, peintre et portraitiste francaise professionnelle

Un avocat peint par un taureau…

Voici mon dernier portrait fait sur commande: je l’avoue, j’en ai bave pour le finir! Mais il est en chemin pour l’Allemagne, maintenant, Monsieur L’Avocat, bien roulé dans son tube en carton et j’espère seulement qu’il arrivera a temps pour son anniversaire, le 27 mai.

Un portrait c’est difficile. Certains artistes s’y essayent, beaucoup abandonnent. Je le sais par mes amis artistes, et aussi par mes nombreux étudiants, dont pas un seul n’a su persévérer. Certains disent que le portrait style photographie, comme celui d’aujourd’hui, c’est plus facile que le portrait de style et cela n’a aucune valeur artistique, mais je ne suis pas d’accord. Si vous regardez sur le net, vous verrez beaucoup de portraits faits d’après photographies et essayant de leur ressembler, et finalement ils ressemblent a des poupées de porcelaine mortes, ou même pire. Alors s’il vous plait ne me dites pas que ce n’est pas un art: quand le portrait est fait avec amour et une sensibilité profonde pour le sujet, il peut être très beau., aussi vivant que le sujet lui-même. J’ai vu beaucoup de mes clients pleurer quand je leur ai donne le portrait commande, et ils m’ont prise dans leurs bras et ils ont dit:

« Merci, oh merci, c’est si beau! »

et la plupart du temps ils revenaient et me portaient un beau cadeau et me commandaient un nouveau portrait!

N’est ce pas l’essence de l’art, d’émouvoir les gens jusqu’aux larmes? Je pense que ca l’est…

Bon, comme je le disais, le portrait est un art très difficile. Chaque moindre détail, chaque millimètre est important. La moindre déviation dans la ligne des yeux ou de la bouche change tout le visage. Chaque ombre et chaque lumière reflètent un différent caractère. Alors c’est la que cela se complique: c’est un travail fou, et je passe rarement moins de 25 heures pour faite un portrait comme celui ci. Il y d’abord le dessin, puis une première couche de pastel pour modeler le visage, poser les ombres et les lumières. Une seconde couche de pastel pour raffiner la ressemblance. Je termine par un travail de minutie aux crayons de couleur, des heures et des heures d’observation, de recherche, de tout petits pas qui finissent par donner la vraie ressemblance, le caractère et la vie au portrait.

Un bon portrait c’est non seulement beaucoup de travail, mais c’est aussi un grand effort de sensibilité. Il est primordial pour moi de me mettre dans la peau du personnage quand je le peins. Je commence par le deviner, mais au fur et a mesure que j’avance je commence a m’identifier avec lui, a perdre ma propre personnalité pour m’octroyer la sienne. Combien de fois, avec celui-ci, me suis-je surprise en train de sourire, comme lui, obligée de sourire moi même pour dessiner son sourire. Et par exemple, si le sujet louche, je vous jure que je suis obligée de commencer a loucher pour rendre son regard, ce qui évidement complique les choses pour le dessin…

Bref… Pourquoi en ai-je bave avec celui-ci? Il a un visage relativement facile, pas de complications, pas d’ yeux qui louchent, aucun signe de monstruosité, un beau sourire bien naturel, le modèle parfait! Mais j’avais été obligée de l’abandonner en plein milieu pour peindre une série de 13 peintures de corrida sur commande, et quand j’ai eu terminé, je voyais des taureaux partout et pire même, vu que je m’investis dans les taureaux autant que dans les portraits, j’étais devenue taureau moi-même!

Alors impossible de rerentrer dans la peau du Monsieur L’Avocat!

Peut être ce portrait vaudra t’il finalement des millions, vu qu’il est fait par un taureau? On a déjà vu des tableaux de singe se vendre pour un argent fou, alors pourquoi pas un tableau de taureau!

Publicités

mai 24, 2008 Posted by | art, culture, hommes, humour, peinture, personnel, portrait, Uncategorized, vie | , , , , , | 2 commentaires

L’ Art de Manger #1 : Les Donuts

Oui, pour moi, en tant que peintre et étudiant de la nature humaine, c’est toujours un immense plaisir d’observer les gens en train de manger. Si vous ne vous êtes pas encore offert ce plaisir, faites-le vite. Il y des millions de manières de tenir un couteau et une fourchette, chacune d’ elle plus révélatrice qu’un miroir…

Mais je vais commencer cette série par une nourriture basique, pour laquelle il n’est ni besoin de couteau ni de fourchette, a moins bien sur si vous êtes aristocrate ou précieux.

Les Donuts!

Au Cafe Masko, l’ endroit rêvé pour les caricaturistes, ils vous servent le café au lait avec de délicieux minidonuts. C’est un plaisr fou de les manger, et encore plus d’ observer les gens les manger.

Généralement les femmes tiennent les donuts du bout de leurs longs doigts, les dégustent lentement et élégamment, miette par miette, le regard nonchalamment tourné vers l’ horizon dans un immense effort d’ absentéisme.

Les hommes, par contre, cherchent le chemin le plus court entre leur bouche et la main tenant le donut, leurs yeux louchant sur la proie. Ils ont besoin d’ au maximum 2 bouchées pour en finir.

Mais le mangeur de donuts le plus extraordinaire que j’ai jamais vu est mon Kevin. Et quand je dis « vu » en fait je devrais dire « pas vu », car il est si rapide que je n’ ai jamais eu le temps de le voir manger un donut. Un peu comme Lucky Luke, vous savez, ce bonhomme qui tire plus vite que son ombre…

Fidèle a ma théorie l’ homme du dessin avait terminé son donut depuis longtemps et épiait celui de sa compagne, vert d’ envie. Pendant que je les dessinais, je m’attendais a tous moments a une attaque de sa part… non, pas envers moi!


mai 22, 2008 Posted by | art, culture, femmes, hommes, humour, L'Art de Manger, personnel, psychologie, sociologie, vie | , , , , , | 6 commentaires

L’Art de Fumer #1

Au danger de m’attirer la foudre d’un certain Kev Moore, ennemi héréditaire de tout ce qui touche a la cigarette, je ne peux pas m’en empêcher: je trouve qu’ une main qui fume, c’est beau! Il y a des centaines de maniéres de tenir une cigarette, toutes aussi belles et évocatrices les unes que les autres, et c’est pourquoi j’ai décidé d’en faire une serie d’esquisses caricatures. Je ne vous promets pas d’ en faire des centaines, mais bon je n’arreterais pas aussi longtemps que ce sujet m’inspire ou que la foudre ne m’aura pas tuée….

De toutes manières, cigarette ou pas, il faut se rendre a l’évidence: une main est une merveille de la technique de Mère Nature, et je trouve qu’il se doit de lui rendre rendre hommage, en mots et en peinture. Mais une main a autant de degrés de liberté que d’articulations, alors pas étonnant qu’elle représente une difficulté immense, quelquefois insurmontable, pour la plupart des artistes. Alors on fait comme on peut, et en général on finit pas exceller dans l’ art de cacher les mains…

Alors s’il vous plait ne soyez pas trop critiques envers mes mains. Comme il ‘agit d’esquisses faites sur le vif, dans les cafés et autres lieux publics, je n’ai souvent qu’une seconde pour capter le mouvement de main, alors le dessin n’a pas d’autre ambition que d’en donner une impression… et je ne peux même pas effacer puisque je travaille a l’encre..

mai 15, 2008 Posted by | art, culture, femmes, hommes, humour, L'Art de Fumer, peinture, personnel, vie | , , , , , , | 3 commentaires

L’Art de Lire #2: Le Charme des Petites Mains Grassouillettes

Quand j’ai vu cette petit’ dame en train de lire le journal, ce sont ses petits bras et mains grassouillets qui m’ont fascinée… en particulier, vu la manière dont elle le tenait, son journal, ses poignets se réduisaient a une seule ligne entre bras et mains. De telles lignes de connections entre les différentes parties du corps peuvent se révéler très gracieuses a dessiner et finalement faire tout le charme d’un dessin! Regardez les poignets et chevilles des petits bébés et vous comprendrez ce que je veux dire… ce sont des détails touchants qui souvent nous font craquer… pourquoi sont-ils touchants? je ne sais pas!

En tous cas, chez la petite dame du dessin, cela m’a émue… et puis on a même l’impression que ses doigts sont trop petits pour tenir un journal… je trouve çà adorable!


mai 12, 2008 Posted by | art, culture, femmes, humour, L'Art de Lire, personnel, psychologie, sociologie, vie | , , , , , , , , | 2 commentaires

L’Art de Lire #1 : Le Mur

Observer les gens en train de lire m’a toujours fascinée, surtout quand il s’agit d’un journal. Il y a a peu près autant de manières de tenir un journal que de lecteurs, chacune d’elles étant d’ailleurs souvent révélatrice du caractère du lecteur. Les dimensions du journal jouent un rôle important aussi: certains journaux sont si grands que les bras et les mains qui les tiennent sont obligés de s’allonger! Au fait, ayant vécu dans plusieurs pays, j’ai remarqué que la taille des journaux varie avec le pays… je me demande ce qu’il faut en conclure .. mais bon, on conclura une autre fois.

Bref, dans les cafés, je me régale a observer les gens lire et a les croquer.

Dans le cas que je présente aujourd’hui – et votre œil critique l’aura certainement déjà remarqué- je fus obligée d’ allonger beaucoup le bras et les doigts de la lectrice pour les faire arriver jusqu’au journal. Ceci étant la raison (oui, la seule…) pour laquelle ils ont l’ air un peu fantomatiques!

Ce qui me fascine aussi, c’est quand les gens s’assoient ensemble a une table et l’un commence a lire le journal. Presque toujours le journal finit par construire un mur gigantesque entre le lecteur et les autres assis a sa table. Je ne sais pas vous, mais moi, je trouve çà extrêmement impoli et irrespectueux!

D’ailleurs, çà, c’est mon cauchemar de couple: elle et lui assis a une table, prenant leur petit déjeuner, lui lisant le journal, et le tenant de telle manière qu’ils ne peuvent plus se voir l’un l’autre. Comme un mur entre eux. Et a mon avis, c’est ce que c’est vraiment, un mur.. mais je me demande s’ils en sont conscients, et si même, des fois, ils le font exprès? En tout cas, quelle horrible manière de commencer la journée ensemble!

PS: c’est aussi cauchemardesque si c’est la femme qui lit le journal, et non l’homme!

mai 10, 2008 Posted by | art, culture, femmes, hommes, humour, L'Art de Lire, personnel, psychologie, sociologie, vie | , , , , , , | 4 commentaires

L’inceste dans les Iles

En ce moment je passe quelques semaines dans une petite ville de la Province d’ Almeria Espagne), qui s’appelle Turre. Elle et située a 5km de Mojacar, une station balnéaire touristique envahie par les Anglais. Je dis envahie, mais je vous dirais que moi, les Anglais, je les aime bien. Ils sont, socialement parlant, parfaits: polis, gentils et chaleureux. Je n’en demande pas plus pour une convivialité agréable et pacifique. On ne peut pas en dire autant de tous les étrangers qui ont envahi les pages espagnoles les dernières 50 années. .. ceci dit, je peux déclarer fièrement que les Français aussi ont toujours été des exemples de gentillesse ici..

Pour moi, peintre, les anglais ont un avantage extraordinaire: ils ont incroyablement « pittoresques » de visage, de corps et d’accoutrement. Je n’ose pas employer un autre mot pour les décrire, ayant eu une discussion assez virulente avec Kevin l’ autre jour, quand j’ai osé lui dire que les Anglais sont un peu bizarres d’apparence. J’ai émis la théorie que vu qu’ils habitent sur une ile, il y a du avoir pas mal d’ inceste dans le temps (j’ai dit « dans le temps » pour ne pas aggraver mon cas…). J ‘avais d’ailleurs remarqué une chose bizarre sur une ile espagnole des Canaries, il y a quelques années: la densité des mongoliens y était incroyable!

Au fait: je ne juge pas, je constate!

Bref, les Anglais, et ce n’est pas ma faute, ce sont des modèles formidables pour mes esquisses, surtout que j’ai une certaine prédilection pour la caricature. Alors souvent je vais a Mojacar, je m’assieds sur la terrasse de notre café préféré, cache mon regard derrière des lunettes de soleil et me lance a grands coups de stylo dans le témoignage en images de la condition humaine assise a la même terrasse que moi..

Ce n’est pas facile, vous savez, car meme s’ils n’ont pas grand chose a faire, ils bougent sans arret, et a peine je commence a les dessiner dans une position, ils se trouvent déjà dans la position contraire! Mais aujourd;hui, il y en avait un, qui etait assis raide sur sa chaise, et dont le seul mouvement concernait a tirer la langue, dehors, dedans, dehors, dedans… il ne bougeait même pas la tête, il tirait juste la langue.

A qui?

Non, pas a moi, il ne m’a pas vue. A personne en particulier, je pense. En tout ca, a personne de present, vu qu’il n’y avait personne en face de lui.

A lui même alors? Possible… pas besoin d’ertre un monstre anglais pour faire ca: ca m’arrive encore aujourd’hui de me tirer la langue, quand je me regarde dans la glace: çà me rend plus belle!

mai 9, 2008 Posted by | art, culture, femmes, hommes, humour, personnel, Uncategorized, vie | , , , , , | 7 commentaires

Autoportrait #1: Miki et la Souris Rose

Je n’ai jamais aimé faire des autoportraits.

Pourquoi?

Parce que je n’aime pas me regarder dans une glace

Pourquoi?

Eh bien, quand je me regarde, j’ai mes deux yeux qui se mettent automatiquement a focusser sur mes défauts, et comme en plus ils se mettent a y loucher dessus,

vous imaginez le tableau!

Le pire étant que quand je regarde une autre femme, c’est tout le contraire: mes yeux ne voient que leur beauté…

Quel gouffre entre elles et moi!

Au moins on ne peut pas dire que je suis typique pour une femme, car j’ai entendu dire que les femmes, d’habitude, c’est le contraire qu’elles font…

Ceci dit, ne vous en faites pas pour moi. Non, je ne suis pas pleine de complexes. Je me sens parfaitement bien dans ma vilaine peau pleine d’ imperfections et en plus, j’ai un grand amour, qui me répète 10 fois par jour que je suis le plus belle femme de l’univers. Et il le dit de telle façon que vraiment, 10 fois par jour, je me sens comme Miss Univers!

Alors me voici, en train de dessiner. La souris rose, c’est celle de mon ordinateur. Elle n’est jamais loin et essaye toujours d’apprendre quelques trucs de moi.

D’ailleurs, pour être honnête, elle a même participé a cet autoportrait!


mai 8, 2008 Posted by | art, culture, femmes, hommes, humour, L'Art de l'Autoportrait, peinture, personnel, vie | , , , , , , , , | 4 commentaires